Tetris : test du jeu culte sur GameBoy

tetris

À moins d’avoir vécu dans une grotte durant les trois dernières décennies, vous connaissez sûrement Tetris, ce gros classique du jeu vidéo. Et vous regrettez que vos enfants ne connaitront que la violence de Call of Duty, etc. Le jeu de puzzle par excellence où il faut casser des briques a largement contribué à la maltraitance des Gameboy par des doigts effrénés. Dans la lignée d’un Mario et d’un DuckTales, ce jeu se bonifie avec l’âge et ne semble pas vouloir tirer sa référence. De multiples adaptations ont par ailleurs vu le jour, perpétuant la magie du Tetris auprès des nouvelles générations de joueurs. Malgré cela, la version Gameboy de Tetris demeure un des populaires, faisant un pied de nez à des jeux plus aboutis.

Un mélange de simplicité et d’efficacité

La prise en main du jeu laisse tout de suite deviner que Tetris mise avant tout sur la simplicité pour séduire son public. Une disposition maitrisée, un choix de mouvements limité, des formes géométriques des plus basiques… il n’en fallait pas plus pour instaurer les bases du succès. Le but du jeu est aussi simple, puisqu’il suffit de placer les formes sur le mur pour éliminer le plus de briques possible. Le concept ne paie pas de mine, mais est diablement efficace. Sur cette version Gameboy, il n’y a même pas besoin d’éléments bonus pour enchainer les combos gagnants.

tetris-avis

Derrière cette notion simpliste se cache en fait un jeu de stratégie qui nécessite un plan d’attaque pour battre des records. L’air de rien, Tetris met du challenge grâce à de petites variations qui se présentent à mesure que les niveaux augmentent. Le jeu, qui se base essentiellement sur le tombé de briques aux formes prédéfinies, devient ainsi fourbe lorsque le joueur commence à trouver ses repères. Au bout de quelques minutes et de quelques murs détruits en bonne et due forme, des petits blancs apparaissent au milieu de la construction. Ces cases vides représentent des obstacles qu’il faut éliminer afin que le mur n’atteigne pas le haut de l’écran. Pour éviter le game over, le joueur doit ainsi trouver une stratégie efficace pour casser le maximum de briques avec un minimum de combinaisons. La difficulté en plus : la vitesse de formes géométriques qui augmente en même temps que le niveau, donnant des sueurs froides à la moindre erreur de calcul.

Un jeu addictif de la vieille école

Qui connait le casse-brique sait que Tetris sur Gameboy est un jeu addictif comme seule la vieille école savait en faire. Et comme une bonne partie des jeux de cette époque, celui a pour unique but d’établir le plus haut score possible. Une sauce qui prend sans problème, et dont on redemande ! Le plus intéressant dans ce jeu, c’est qu’il initie l’esprit de compétition entre les fans de Gameboy, et rend même les non-gamers addicts. Populaire même auprès des personnes qui ne peuvent voir les jeux vidéo en peinture, Tetris réussit l’exploit de réunir plusieurs générations grâce à un concept tout simple. Rares sont ceux qui peuvent en dire de même, et c’est bien pour cela que Tetris garde une place d’honneur dans le cœur des joueurs.

tetris-very-first-version