Mario 64 : critique du plus gros succès de la Nintendo 64

super-mario-64-linuxmag-france

mario-linuxmag-france2016 a marqué les 20 ans de Mario 64. Les gamers, quel que soit leur âge, connaissent ce classique. À défaut d’y avoir joué, les adeptes de jeux sur console se sont familiarisés avec le monde de Mario par le biais de jeux fonctionnant sur le même principe. Mario 64 ne prend pas une ride, et se joue aujourd’hui encore sur la Nintendo 64. Un succès qui se confirme, et qui est sans aucun doute un des meilleurs titres de sa génération.

Une petite révolution dans le monde du jeu vidéo

supermario-linuxmag-franceÀ sa sortie, Mario 64 avait fait chavirer le cœur des joueurs. Notons que le monde du jeu vidéo en était à ses prémices, et que la réalisation des titres ne portait pas réellement de nouveauté. Premier Mario à offrir un univers en 3D, ce jeu apportait une révolution sur les petits écrans. Précis et détaillé, Mario 64 se classe rapidement parmi les classiques du genre. Si son graphisme peut aujourd’hui sembler passé de mode, il conférait à l’époque un cachet non négligeable à l’univers Mario.

Ce sens du détail reste d’ailleurs un des points forts du titre qui se reconnait à son identité artistique bien particulière. Le monde virtuel du plombier italien se distingue par son architecture logique, originale, mais cohérente entre les niveaux. Un travail minutieux grâce auquel il est facile de se repérer et de calculer les actions du petit personnage.

Un gameplay qui s’en sort bien

mario-linuxmagfranceSi le graphisme de Mario 64 commence à porter les traces du temps, son gameplay survit très bien face à d’autres titres Mario plus récents. Si le jeu a été un des tous premiers à miser sur la profondeur, on retiendra surtout la facilité de mouvement que cette nouveauté a conféré. L’aisance des mouvements du personnage se retrouve par la suite sur les volets suivants, perpétuant la légèreté avec laquelle les joueurs peuvent passer d’un point à l’autre. Mario 64 intègre aussi la capacité du joueur à se défendre.

Plutôt que d’éviter les ennemis et autres obstacles en sautillant, le petit plombier use de ses poings et de ses pieds pour éliminer ses adversaires. Ces atouts viennent compléter les mouvements du personnage qui offrent déjà une jouabilité incomparable. Devenu référence, le gameplay de Mario 64 a maintes fois servi de modèle à des titres en 3D. Comptez également les casquettes mythiques du personnage qui permettaient quelques transformations, et vous obtenez un jeu culte à tous les niveaux.

Des détails qui divisent

Super Mario 64 est sans conteste le jeu le plus populaire de la N64. Cela ne l’exempt pourtant pas que quelques détails embarrassants. Si la bande son est accrocheuse, les répliques du personnage principal restent incompréhensibles pour le commun des mortels. Un détail qui n’a rien de rebutant en soi, mais qui peut tout de même faire tiquer. Notons également la durée de vie très moyenne et un jeu qui se termine plus rapidement qu’on ne l’espère ! Pour autant, Mario 64 n’en retient pas des handicaps majeurs, au plus grand plaisir de ses fans. Si toutefois vous vous sentez d’humeur plus dark, vous pourrez faire un tour et consulter notre avis sur le jeu Velvet Assassin, un jeu d’espionnage extrêmement réaliste et que nous avons bien aimé.

bowser-linuxmag-france