Je vous présente la nouvelle mode écologique : Les vélos électriques

mode-velo-electrique

En ce 21ème siècle l’air devient de plus en plus polluer par les gaz à effet de serre envoyé par les voitures ou les autres moyens de transports à carburant. Pour solutionner ce problème, les constructeurs présentent sur le marché les vélos électriques en tant que mode de déplacement écologique.

C’est quoi un vélo électrique ?

Avant tout un vélo électrique est un vélo. Son aspect physique est semblable à celui d’une bicyclette classique mais souvent avec un design plus moderne. Mais il se démarque par la présence d’un moteur assisté qui va aider le cycliste dans son conduite. Son but est d’accompagner le conducteur afin de réduire les efforts de pédalages requis dans les  montées et sur un terrain plat. On parle donc d’un vélo à assistance électrique ou VAE.

C’est un véhicule rapide qui ne dispose pas d’assurance, ni de taxe ni toute autre redevance demandée par l’Etat. Il présente plusieurs modèles sur le marché notamment le vélo électrique urbain, le vélo électrique hollandais, le mini-vélo électrique pliable et le VTT électrique. Chacun d’eux présente leurs avantages selon l’utilisation : urbaine, randonnée, ballade… Mais en général ils sont pratiques, légers, économiques et moins encombrants.

vae-travailler

Le vélo électrique se trouvait déjà dans magasins de France au 20ème siècle. Depuis, le véhicule a connu de nombreuses innovations pour satisfaire les cyclistes.

De quoi est composé un vélo électrique ?

A part les éléments qui composent un vélo traditionnel, il y a le moteur assisté. En fait, le moteur n’est qu’un élément de l’assistance électrique. Celle-ci est composée d’une batterie, d’un moteur, d’un contrôleur, d’un capteur et d’une console. Une fois que le cycliste pédale, le capteur communique avec le contrôleur. Ce dernier indique au moteur la puissance choisie par rapport aux caractéristiques de pédalages. La batterie quant à elle délivre l’énergie pour faire tourner ce moteur. La console placée sur un des guidons du vélo informe le conducteur sur la charge de la batterie et la vitesse du vélo.

En principe, un vélo électrique propose 3 niveaux de vitesses dont l’éco, le normal et l’intense. Certain propose même un mode piéton. Pour se déplacer n’importe où, en ville, en campagne, à la plage ou même en montagne on bénéficie d’une vitesse maximum de 25km/h avec une puissance moteur moyenne de 250 W. Sa batterie permet en général une autonomie de 20 à 80 km.

Quel est son impact sur l’environnement ?

Le moteur d’un vélo à assistance électrique est silencieux. Il réduit donc l’effet sonore dérangeant des véhicules en milieu urbain. En plus, il n’envoie quasiment pas de gaz à effet de serre. Sur 1 km, un vélo électrique n’émet que 15 g de CO2 soit 1,25% de gaz dégagé par une voiture. En l’utilisant les gens contribuent donc à diminuer la pollution de l’air.

Le vélo électrique est ainsi un moyen de transport écologique. Son design branché permet à tout le monde de le conduire. De plus il ne coûte pas très cher.